← Retour aux témoignages

Malgré tous mes succès dans le tennis, je ressentais un vide.

En juin 2000, Mary Pierce gagne le tournoi mythique de Roland-Garros. Ce que le public ne sait pas, c’est que quelques mois plus tôt, en mars, elle a choisi de donner sa vie à Dieu.

 

Malgré tous mes succès, j’avais le sentiment qu’il manquait quelque chose à ma vie, je ressentais un vide.

J’ai grandi dans la foi catholique grâce à ma maman française : école catholique, messe tous les dimanches en famille, première communion… J’avais dix ans la première fois que j’ai touché une raquette. J’avais accompagné une de mes amies sur un cours de tennis, et une dame m’a demandé si je souhaitais jouer. Tout de suite, les coaches ont été étonnés : ils pensaient que je jouais depuis plusieurs années, ils ne voulaient pas croire que je n’avais jamais eu une raquette en main ! À l’époque, je voulais être pédiatre, mais Dieu avait d’autres projets pour moi et pour ma vie.

À 18 ans, après une enfance très difficile, j’ai quitté la maison de mes parents. Je suis partie le cœur rempli de haine envers mon père, un ancien commando de marine, qui était très dur avec moi et qui a transformé mon enfance en un interminable camp d’entraînement.

J’étais alors très connue, je gagnais des tournois et beaucoup d’argent… Aux yeux du monde, j’avais tout pour être heureuse. Tous mes amis me disaient, « Wow, t’as une super vie, c’est génial !». Mais moi, malgré tout le succès que j’avais dans le tennis, toutes les choses que je vivais, je sentais que je n’avais rien, que j’étais vide, que quelque chose me manquait. Au fond de moi il y avait une terrible souffrance de solitude. Je me posais toutes sortes de questions : « Pourquoi suis-je là ? » « Ma vie a-t-elle un sens ? » « Que m’arrivera-t-il si je meurs aujourd’hui ? »  Je commençais à chercher des réponses et la paix intérieure dans le bouddhisme, dans le New Âge et ses énergies. J’essayais de remplir ce vide par toutes sortes de choses : les fêtes, les copains, etc., mais je savais que rien ne répondait à mes besoins et ne me donnait la joie et la paix dont j’avais besoin. C’est alors qu’une rencontre a bouleversé ma vie !

Lors d’un tournoi, je rencontre Linda Wild, une joueuse américaine du circuit professionnel avec qui je sympathise. Elle était vraiment très différente des autres filles. Tout le monde se moquait d’elle parce qu’elle était toujours souriante, heureuse, bien. On a commencé à passer du temps ensemble, elle m’invitait souvent à dîner. Un jour, dans la conversation, elle me parle de Jésus, et me demande si j’ai une relation personnelle avec lui comme Sauveur et Seigneur. Je n’avais jamais entendu parler de cela. J’ai grandi dans la religion catholique, et je croyais en Dieu, je priais… mais je n’avais jamais réalisé qu’il était possible d’avoir une relation personnelle avec Jésus.

Les questions de Linda me semblaient d’abord curieuses, mais je savais deux choses :

1) qu’elle avait dans sa vie ce qui manquait à la mienne. Je me rappelle lui avoir demandé une fois : « Qu’est-ce que tu as ? Je ne sais pas ce que tu as, mais je le veux aussi ». Elle m’a répondu simplement : « J’ai Jésus ! »

2) je savais que je n’avais pas Jésus dans ma vie, ni l’assurance que si je partais je serais au ciel avec le Seigneur.
Elle me demande alors si je croyais au ciel et à l’enfer et si je savais où j’allais après ma mort. « J’espère que j’irai au ciel. OK, je ne suis pas parfaite, mais je ne suis pas mauvaise non plus. » Elle continue en m’annonçant que je pouvais avoir l’assurance d’avoir la vie éternelle, ce cadeau gratuit du Seigneur…

C’est fou ! Elle me parlait de choses que je n’avais jamais entendues avant. Grâce à elle, je découvre qui est Jésus, qu’il est mort pour mes péchés, que je peux être pardonnée et avoir le cadeau gratuit de la vie éternelle. Pour moi, c’était… waouh !!!  Autant de choses qui parlaient vraiment à mon cœur. C’était comme si ça répondait à des désirs profondément enfouis en moi, à ma quête profonde de vérité et au vide que j’avais dans le cœur. Je suis arrivée au point où j’étais convaincue dans mon cœur que je devais faire ce pas. J’étais tout à coup consciente de mon état et de mon besoin de me repentir de mes péchés, d’inviter Jésus dans mon cœur et de le laisser diriger ma vie.

Mais il faut encore faire le grand saut de la confiance et de l’abandon total en Dieu. Ce sera pour mars 2000, en Californie. Je me souviens très bien de ce matin-là, de cette chambre d’hôtel. J’avais perdu mon match deux jours avant. Dans ma vie, c’était de pire en pire. J’étais tombée très, très bas. J’ai vraiment compris alors que le péché dans ma vie me séparait de Dieu, que je vivais loin de lui et que j’étais perdue… Je suis sortie de mon lit et je me suis dit : j’arrête d’essayer de mener ma vie moi-même, car cela ne me mène à rien. Soit ça me fait du mal, soit j’en fais aux autres. Et j’ai choisi de donner ma vie au Seigneur. Je lui ai dit : désormais, c’est toi qui contrôles.

C’est alors que j’ai expérimenté ce que la Bible appelle « la nouvelle naissance ». Ma vie a été transformée. J’ai trouvé la force de pardonner à mon père et de me réconcilier avec ma famille. Aussi Il est devenu également important pour moi de me retrouver au sein d’une église, de découvrir la famille de Dieu, afin d’être nourrie et édifiée dans ma foi. C’est à l’île Maurice, mon lieu de résidence depuis maintenant quelques années, que j’ai rejoint une église évangélique où je sers Dieu dans la simplicité et dans une grande liberté.

Ce que Jésus a fait pour moi sur la croix et l’amour que je ressens est merveilleux. Je suis tellement reconnaissante au Seigneur pour sa vie donnée pour moi. Ma foi est la chose la plus importante dans ma vie, ça a complètement changé mon existence. Les titres à Roland-Garros et l’Open d’Australie, c’est super, mais ce n’est pas comparable. ­Savoir que j’ai la vie éternelle, c’est extraordinaire !

Cher lecteur, chère lectrice, je prie que Dieu vous donne envie de connaître le Seigneur Jésus et de découvrir son grand amour. Que Christ bouleverse votre vie comme il l’a fait pour moi et pour les millions d’autres !

Mary Pierce

Championne de tennis française la plus titrée, victorieuse à Roland-Garros en 2000 et l’ex-3e joueuse mondiale.[1]

[1] Le témoignage de Mary Pierce est disponible sur internet en écrit, audio et vidéo.

Nos vidéos

Vous voulez parler ?

Si vous vous posez des questions à propos de la foi chrétienne, n'hésitez pas à nous envoyer un message. Nous nous efforcerons de vous répondre du mieux que nous pouvons, pour vous donner des conseils dans votre recherche de la vérité.

Nous préservons la confidentialité de vos informations personnelles, qui ne sont partagées avec aucun tiers.

Copyright © 2018 La Foi sur le Gril | Mentions légales & CGU