Où Caïn a-t-il trouvé sa femme ?

Cette question a été posée pendant des années. Elle est posée par des gens qui n’ont pas lu la Bible (car la réponse y est claire dans les premières pages).

Elle est peut-être l’épouse la plus célèbre ! On ne connaît même pas son nom, et pourtant elle a été le sujet de discussion dans tous les pays du monde pendant des centaines d’années.

Les sceptiques utilisent souvent le sujet de la femme de Caïn pour essayer de discréditer l’authenticité historique de la Bible. Ils prétendent qu’il doit y avoir eu d’autres personnes qui n’étaient pas descendants d’Adam et d’Ève, pour que Caïn, le fils d’Adam, ait trouvé une femme. Aux yeux de beaucoup, cette question est une pierre d’achoppement qui les empêche d’accepter le récit de la création de la Genèse mentionnant un seul homme et une seule femme au commencement de l’Histoire. Un récit duquel beaucoup d’enseignements de la Bible dépendent.

La Bible nous dit clairement que, au commencement, Dieu a créé un seul homme et une seule femme (Genèse chapitre 1 et 2). Dieu n’a pas commencé par faire tout un groupe de personnes. Adam était le « premier homme » (1 Corinthiens 15:45). Ève « était la mère de tous les vivants » (Genèse 3:20). De même, il nous est dit que lorsque Adam a regardé les animaux, il n’a pas pu trouver de partenaire, il n’y en avait pas de son espèce.

Donc nous descendons tous d’Adam et d’Ève. Et les études de la génétique moderne sont claires avec le fait que toutes les personnes descendent d’une même femme. Caïn était le premier enfant d’Adam et Ève enregistré dans la Bible (Genèse 4:1). Lui et ses frères, Abel et Seth faisaient partie de la première génération d’enfants nés sur cette Terre (Genèse 4:2-25).

Bien qu’ils n’aient pas été mentionnés par leurs noms, Adam et Ève ont eu un certain nombre d’autres fils et filles (Genèse 5:4). Il ne nous est pas dit quand ils sont nés ou combien ils étaient. En considérant leur longue durée de vie, il se peut qu’ils en aient eu beaucoup1.

La Bible ne nous révèle pas quand Caïn s’est marié, ne nous donne aucun détail d’autres mariages et d’autres enfants, mais certains frères ont dû se marier avec leurs sœurs au commencement de l’Histoire humaine, sinon il n’y aurait pas eu d’autres générations !

Mais que dire de la loi de Dieu qui interdit le mariage entre frères et sœurs ? La loi interdisant de telles unions n’a pas été donnée avant l’époque de Moïse (Lévitique 18-20). Les unions autorisées étaient entre un homme et une femme pour la vie (d’après Genèse 1,2 et Matthieu 19:3-6). À l’origine, il n’y avait pas de désobéissance à la loi de Dieu lorsque des personnes de même famille proche (même frères et sœurs) se mariaient. Abraham a épousé sa demi-sœur (Genèse 20:12). Dieu a béni cette union pour constituer le peuple hébreu au travers d’Isaac et de Jacob. C’est environ 400 ans plus tard que Dieu a donné les lois interdisant de tels mariages à Moïse.

De nos jours, la loi ne permet pas aux frères et sœurs (ou demi-frères et demi-sœurs, etc.) de se marier et d’avoir des enfants, car leur progéniture aurait de très fortes probabilités d’être difforme.

Il est facile d’en comprendre les raisons. Chaque personne hérite d’un ensemble de gènes de chacun des parents, ces derniers ayant deux groupes de gènes2. Malheureusement, aujourd’hui, les gènes contiennent beaucoup d’erreurs (à cause du péché et de la conséquence de la malédiction de la mort et de la chute) et ces erreurs se manifestent de nombreuses manières. Par exemple, les défauts de la génétique causent plusieurs milliers de maladies. Si un seul gène d’une paire est en bonne santé, cela couvre généralement un défaut, mais si tous les deux sont défectueux, une maladie, une déformation ou la mort en sont souvent le résultat.

Dans une famille, plus deux personnes sont proches, plus la probabilité d’avoir des erreurs similaires dans leurs gènes est haute, du fait que ces derniers ont hérité des gènes des mêmes parents. Par conséquent, la probabilité que des frères et sœurs aient les mêmes gènes est grande. Leur descendance aura certainement au moins quelques paires où les deux gènes seront défectueux. Cela aurait pour conséquences des déformations sur les enfants.

Inversement, plus les relations entre parents sont lointaines, plus  il  y  a  de  chance  qu’ils  aient  des  erreurs génétiques différentes. Dans ce cas-là, les enfants auront de grandes chances d’hériter de paires de gènes qui auront au maximum une seule erreur par paire.

L’espèce humaine est en train de dégénérer progressivement, car les erreurs (les mutations) s’accumulent génération après génération, et cela s’oppose à l’époque où il n’y avait pas d’erreurs : celle d’Adam et Ève. Lorsqu’ils ont été créés, ils étaient parfaits. Tout ce que Dieu avait fait était « très bien » (Genèse 1:31) – pas d’erreurs ! Mais lorsque le péché est entré dans le monde, la création parfaite a commencé à se détériorer, souffrant de la malédiction de la mort et de la chute (Romains 8:22). Sur des milliers d’années, cette dégénérescence s’est manifestée sous forme d’erreurs génétiques sur les êtres vivants.

Caïn fait partie de la première génération d’enfants qui sont nés. Lui, ainsi que ses frères et sœurs n’ont peut-être pas reçu de gènes défectueux de la part d’Adam et Ève, étant donné que les effets du péché et de la malédiction étaient minimes au départ (cela prend du temps de copier les erreurs pour les accumuler). Dans cette situation, les frères et sœurs ont pu se marier avec l’approbation de Dieu, et sans entraîner la dégénérescence de la descendance.

Au temps de Moïse (quelques milliers d’années plus tard), le nombre d’erreurs (de mutations) entraînant la dégénérescence aurait augmenté à tel point que Dieu a donné des lois interdisant le mariage entre frères et sœurs (Lévitique 18 chapitre 20). Cela veut-il dire que Dieu a changé d’avis en changeant la loi ? Non, Dieu n’a pas changé d’avis ; à cause des changements que le péché a apportés, il a, dans sa grâce, introduit de nouvelles lois pour notre bien. À ce moment-là, il y avait un certain nombre de personnes sur la terre, et il n’y avait pas besoin d’épouser des personnes de sa famille proche.

Alors, on peut facilement répondre à la question concernant la femme de Caïn quand on commence par vérifier dans la Bible, le récit du Créateur qui était là au fil de l’Histoire. Cela ne devrait pas être un obstacle pour qu’une personne lise ou croie ce que la Bible enseigne.

  1. Adam vécut 930 ans (Genèse 5 : 5). Il faut aussi se rappeler le commandement de Dieu, « soyez féconds, multipliez, remplissez la terre » (Genèse 1 : 28).
  2. Les êtres humains ont environ 100 000 paires de gènes.

Commandez votre exemplaire du livre "La Foi sur le Gril"

Et bénéficiez d’un frais d’envoi à 0.01€ !

N’avez-vous jamais eu envie d’exposer un chrétien, de le mettre sur la sellette et de le presser de questions difficiles sur Dieu, la Bible, la foi, la science, et le monde, etc. ? Dans "La foi sur le Gril", l'auteur, pasteur et auteur, donne des réponses simples et sans fiorituresà ces questions brûlantes.

Commander le livre

Nos vidéos

Vous voulez parler ?

Si vous vous posez des questions à propos de la foi chrétienne, n'hésitez pas à nous envoyer un message. Nous nous efforcerons de vous répondre du mieux que nous pouvons, pour vous donner des conseils dans votre recherche de la vérité.

Nous préservons la confidentialité de vos informations personnelles, qui ne sont partagées avec aucun tiers.

Copyright © 2018 La Foi sur le Gril | Mentions légales & CGU